La Gazelle des Sables

Ateliers de La Gazelle des Sables . . . . . . . pour des bateaux Compacts, Simples, Amusants & Sécurisants

Site Mobile / / / / Site Classique
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . English / / Espanol / / Italiano / / Deutsch

> >>>>>> Retrouvez-nous ausalon Mille Sabords du Crouesty du 30 octobre au 2 novembre 2014,
> et au salon nautique du Cap d'Agde du 29 octobre au 2 novembre 2014.


Les Ateliers de La Gazelle des Sables conçoivent, produisent et commercialisent des embarcations innovantes destinées aux loisirs nautiques et à la plaisance familiale. Notre position leader en France témoigne de notre expérience, de notre savoir-faire et de la satisfaction de notre clientèle pour des bateaux toujours plus simples, innovants et amusants… pour que vos moments de plaisance restent un plaisir en toutes circonstances.

. Les canots et annexes à voile :
. . . . Le Lascar du Toul'Ru,
. . . . Le Loustic,
. . . . L'annexe à Voile.

. Les voiliers et voile-aviron, pour les plaisirs de la voile et du vent :
. . . . La Gazelle des Sables,
. . . . La Gazelle Breizh,.
. . . . La Gazelle des îles.
    Plus de 200 embarcations navigantes, déjà !

    Toutes nos embarcations font l'objet d'une homologation professionnelle pour naviguer en mer en catégorie C ou D, d'une garantie chantier et du respect de la norme CE.


    Pour nous joindre : tarifs, catalogues, essais Standard 7/7 : (+33) 06 61 38 17 80 et (+33) 06 29 76 49 52 et

Compacts, Amusants, Sécurisants ... ce qui fait la différence.

Plus de 200 Gazelles des Sables, Gazelles des îles et Lascar du Toul'Ru naviguent entre les mains de propriétaires libérés des contraintes de transport, stockage, entretien...



La Différence ? Un comportement remarquable dans des conditions musclées : cliquez
Coup de Vent et Le vent monte...


A exiger : Auto-redressable et insubmersible = sécurité optimale pour vous et vos équipiers. cliquez : Ressalage automatique


Essentiel pour une utilisation simple et fréquente ! cliquez : Mise à l'eau, sortie d'eau, simple comme un jeu d'enfant !


Et, Question Transport ... du général au cas particulier, de nombreux cas de figure ont été éprouvés pour répondre à vos exigences d'un transport ultra-simple au quotidien. Derrière un vélo, sur la galerie auto, dans l'utilitaire ou derrière le camping-car, ... quelques expériences insolites et néanmoins fonctionnelles déclinés par nos propriétaires : Retour d'expérience Transport

20 noeuds de vent et une Gazelle des Iles par Voile-Magazine Octobre 2014




.
2 belles pages dans le gros temps.

Témoignage La Gazelle des Sables sur l'Archipel des Glénan - aout 2014

Nous avons accompli ce week-end notre objectif qui justifiait le nom du bateau : rallier la première île des Glénan à 4 milles depuis la côte. Un 4 de sud-ouest garanti et le foc de Gênes permettent l'aller retour en 3h. Les quillards et hors bords étaient incrédules en nous voyant arriver tranquillement à la voile (mais d'où sortez-vous ?).
Malheureusement pas de photo car ce n'était qu'un essai.

Nous prévoyons en août le coeur de l'archipel à 8 milles, en étant toujours conformes à l'homologation grâce à l'abri des moutons à mi-chemin. Là-bas, ce n'est plus la côte, ça devient la mer. Avis aux Gazellistes du Finistère-Sud et aux autres, nous pouvons le faire en escadre. Notre point de mise à l'eau est super facile. Le lagon des Glénan en Gazelle des Sables, c'est vraiment superbe.

Bonne navigation !


(La suite...)

Nouvelle traversée aux Moutons aujourd'hui. Conditions 4 bft régulier OSO et 1m de creux, mortes eaux, ciel couvert. En choisissant bien l'heure de départ pour bénéficier des courants de marée, les 4,3 milles se font en 1h30 et un seul bord sous 3 voiles. Il faut être bien équipé car au milieu ça secoue. Les vagues étaient pointues, à la limite du moutonnement. La plupart de temps, la Palourde grimpe dessus. Quand on les prend de travers il est difficile d'éviter les éclaboussures, sans enfourner toutefois.
Pendant la traversée, les gros voiliers viennent nous gratifier d'un petit salut pouce en l'air. Pas de petites unités, elles restent dans la baie de la Forêt.

Les Moutons sont vraiment facile à aborder en beachant au nord de l'île à marée basse. Une heure sur place permet de profiter du paysage et de faire sécher les cirés. Il n'y avait qu'un zodiac dont l'équipage s'est montré bien curieux en voyant un si petit bateau arriver du continent. Ils doutaient de sa provenance, comme si on l'avait construit sur place. De leur part : "chapeau à celui qui a inventé ça".

Là-bas, après une traversée secouée, on se sent vraiment en mer. Les autres îles sont encore à 4 milles. En Gazelle, cela relèverait davantage du raid que de la balade - 16 milles en une journée, il faut de bons coussins - mais pourquoi pas.
Album souvenir : https://www.flickr.com/photos/mousterlin/sets/72157646155068660

Par sécurité, la traversée doit se faire avec 2 personnes à bord. C'est tout à fait adapté à une balade en escadre. Venez essayer un de ces jours !

2 distinctions pour La Gazelle des Iles au Grand Pavois La Rochelle 2013

Par ActuNautique : La Gazelle des îles, coup de coeur au Grand Pavois

Par ChoisirMonBateau.com : La Gazelle des îles : coup de cœur pour ce voilier traditionnel très évolué !


Avis sur le voilier néo traditionnel La Gazelle des Sables

Alain expérimente plusieurs de voiliers de 3,6m à ... m, et croise les navigations de Gazelles des Sables : le déclic !

Lire la suite

Témoignage La Gazelle des Iles - La Baule - août 2014

J'en profite pour vous remercier du nouveau chariot à 4 roues pour la gazelle qui nous change la vie.
Mon époux en a bien profité, quant à moi, j'y prend goût plus que je ne l'aurais imaginé.
Pour plus de Témoignages, cliquez>> Témoignages

Témoignage La Gazelle des Sables en Côte d'Armor - sept 2014

Livraison très attendue de ma Gazelle des sables, en Nord Bretagne. Marie a pris le temps de bien m’expliquer toutes les astuces pour préparer le bateau, le gréer correctement en fonction des conditions climatiques et être prêt à naviguer.
J’ai pu passer 3 semaines cet été en Bretagne, et la prise en main de ma Gazelle des Sables a été un grand plaisir. Mes expériences en dériveur remontaient à plus de 30 ans, et j’appréhendais cette reprise de maniement de voilier sans préparation.
Tout a été un grand plaisir, La Gazelle des Sables se manipule et se met à l’eau avec facilité, il est sain et réactif aux risées. J’ai adapté la voilure aux conditions de vents en utilisant ou pas le flèche, qui se met en place très facilement. Mes fils ont pu également profiter de La Gazelle des Sables, sans expérience particulière de voile et leurs prises en main a également été très facile. J’ai pu aussi apprécier le recours au moteur électrique en abord de plage, où les rochers pullulent en Nord Bretagne, cela a permis des départs et retours sans problème.

... En conclusion, une reprise réussie de la voile après 30 ans d’interruption grâce à la beauté et l’efficacité de la conception de Walnut, ma Gazelle des Sables.
Pour plus de Témoignages, cliquez>> Témoignages

Témoignage La Gazelle des Sables - niveau confirmé - juillet 2014

Un peu sur mes gardes au début après que Patrick m’ait dit que la Gazelle des Sables n’était plus le même bateau une fois équipé de son Foc de Gênes, je retrouvais assez rapidement mes repères avec les écoutes de foc de chaque bord, me rappelant étrangement la navigation d’un voilier classique !
Et en effet, plus aucun foc autovireur : à moi de faire passer l’écoute d‘un bord à l’autre dans le virement de bord ! Je retrouvais les manœuvres classiques nécessitant réactivité et coordination des mouvements, avec bien entendu des virements plus où moins réussis (l’écoute qui se coince, manque de rapidité et de coordination pour reprendre l’écoute sur l’autre bord et …la border ! ...)
Mais, une fois ces habitudes anciennes retrouvées, ce fût un réel bonheur de naviguer avec ce foc surpuissant : sensations d’être sur un autre bateau en effet avançant plus vite et encore plus réactif, étant donné l’importance du foc de gênes par rapport à la taille du bateau.
J’ai essayé toutes les allures, également vent arrière avec une belle sensation de surf… Je dois avouer également que je me suis fait quelques frayeurs en relâchant mon attention de quelques secondes : une petite rafale imprévue et, hop !, une gite excessive…mais j’ai pu rectifier rapidement le tir, ce n’était pas le moment pour moi de prendre un bain de mer ! Mais cela fait partie de l’exercice et je me suis vraiment bien amusé comme un gosse, n’ayons pas peur des mots !
A essayer et à consommer sans modération !
Un grand merci à Patrick et à Marie pour m’avoir donné cette belle occasion.

Pour plus de Témoignages, cliquez>> Témoignages

Témoignage La Gazelle des Iles - sept. 2014

Le jour où j’ai vu la construction du moule de la Gazelle des Iles, j’ai su que le bateau dont je rêvais était en train de naître. J’allais retrouver les sensations éprouvées à bord du canot (prononcer canote) de mon père lorsque j’étais enfant.
Depuis quelques mois je suis l’heureux propriétaire d’une Gazelle des Iles qui séduit tout autant les enfants que les adultes autour de moi.

Je recherchais un bateau facile à entretenir, à transporter et à manœuvrer seul afin de m’éloigner des côtes – catégorie D - en toute sécurité.
Lors de la première sortie, j’appréhendais la mise à l’eau car je ne suis pas un pro de la marche arrière avec une remorque. Quelle surprise ! Après quelques minutes de tâtonnement, j’arrive enfin au bas de la cale, correctement aligné. La mise à l’eau sera tout aussi facile que la remontée, grâce à une remorque adaptée, cassante et avec les rouleaux correctement réglés, cela sans aucune assistance extérieure malgré mon petit gabarit.
Le moteur électrique, silencieux et suffisamment puissant pour assurer une sortie de port, est un investissement que j’apprécie, mais il est aussi très facile de se déplacer à la godille.
En mer, car c’est quand même fait pour naviguer à la voile, c’est un vrai bonheur !
J’ai d’abord eu l’occasion de sortir par petit temps, équipé en cotre aurique, et de tirer de longs bords dans la houle, plusieurs heures, sans être fatigué, confortablement assis au fond du bateau sur un pare-battage gros modèle. Et je n’ai pas moins été heureux en cat-boat avec un vent de 55 km/h, un jour soi-disant réservé aux planchistes !, sans jamais embarquer une goutte d’eau ou me mettre en danger.

Après la baie de Vilaine, magnifique terrain de jeu peu encombré, j’ai goûté au plaisir de caboter entre les îles du golfe du Morbihan en partant de différentes cales, Vannes, Le Logéo et la cale de Montsarrac. La facilité à manœuvrer les voiles et l’absence de bôme permettent (et le plancher plat ! NDLR!) là encore de naviguer en sécurité entre les parcs à huîtres et les nombreux bateaux bruyants et rapides, tout en utilisant les courants.
En attendant le foc de Gênes, j’espère encore prendre beaucoup de plaisir à naviguer sur d’autres plans d’eau. Je remercie Patrick et Marie d’avoir imaginé des bateaux qui grâce à leur faible poids et leur maniabilité nous suivent partout.
Bon vent.
A. (56).

Pour plus de Témoignages, cliquez>> Témoignages